webGuinee logo
webAfriqa Custom Search Engine

Save big on ceiling fans at LittmanBros.com!

CitySights NY

Ansoumane Doré. Ce sera à l'ombre des cocotiers.

Paris. Nouvelles Editions Bayardère. 1987


Littérature guinéenne

L'Harmattan. Paris, 2005. 175 pages
Notre Librairie.
N°88/89 Juillet-septembre 1987. Pages 183-84


Comment transmettre aux jeunes et à la postérité ce qu'on a reçu ou appris des coutumes et traditions dont la disparition paraît de plus en plus imparable ? Cette question, Ansoumane Doré a dû se la poser et a finalement décidé d'y répondre. Parmi les nombreuses possibilités qu'offrent les techniques de transmission de la parole d'aujourd'hui, il a choisi l'écrit pour raconter simplement aux jeunes Guinéens et à ceux d'Afrique, comment vivait naguère un adolescent en pays soussou (les Soussous sont un peuple de Guinée) et surtout quel genre d'éducation les jeunes y recevaient. En d'autres termes, comment, de l'enfance à l'adolescence qui se terminait par la circoncision, les garçons se préparaient à l'âge adulte et à la vie d'homme.
C'est à travers les tribulations du jeune Allamako, un garçon terrible en vérité, tant il donne du fil à retordre à tous, que l'auteur de Ce sera à l'ombre des cocotiers, étudie les différentes étapes par lesquelles passe cette éducation dont le cours préparatoire se situe dans la concession paternelle et la fin du premier cycle au seuil de la forêt où se pratiquent les rites de la circoncision. Orphelin, Allamako fréquentera cette école sous la conduite de ses différents maîtres. Quand il aura terminé, il ira alors à la ville apprendre un de ces nouveaux métiers apportés en Afrique par la colonisation. Allamako deviendra chauffeur. C'est à Conakry qu'il apprendra ce métier. A Conakry, il rencontrera aussi un ami qui, en mourant, lui laissera une noix de coco. Au lendemain de son mariage avec une fille de son village où il est revenu s'installer et travailler, Allamako décide de planter cette noix de coco derrière sa maison. Il explique à sa jeune femme pourquoi il agit ainsi. Il dit : … il nous faut planter maintenant d'autres plantes que des fromagers qui ont vécu leur temps et qu'il faut considérer comme tels. L'ombre des fromagers ne peut plus seule couvrir les palabres des hommes d'aujourd'hui …
Une manière de dire au lecteur pourquoi, dorénavant, “ce sera à l'ombre des cocotiers”.

Guy Menga

Qwest DSL 29.99


[ Home | Etat | Pays | Société | Bibliothèque | IGRD | Search | BlogGuinée ]


Contact :info@webguinee.net
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2013 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.
Fulbright Scholar. Rockefeller Foundation Fellow. Internet Society Pioneer. Smithsonian Research Associate.