webGuinee logo
webAfriqa Custom Search Engine

Shop 1800Lighting.com!

Go to www.hotelopia.com

Secure Money Store

Williams Sassine
Le Zéhéros n'est pas n'importe qui

Paris. Présence africaine, Coll. Ecrits, 1985, 219 p.



Littérature guinéenne

L'Harmattan. Paris, 2005. 175 pages
Notre Librairie.
N°88/89 Juillet-septembre 1987. Page 195


Camara, qui s'est fatigué “à devenir un homme à tout faire sans devenir” est en train de rater une photographie de groupe de coopérants alcoolisés, quelque part probablement en Mauritanie (où vit Sassine, enseignant les mathématiques). Soudain. France-Inter diffuse une nouvelle qui va bouleverser la survie de Camara : l'Eléphant Immortel, le Président Dictateur Général du pays natal, Sékou PDG Touré, vient de mourir après 26 ans de socialisme pachydermique. Entre abattement et joie. Camara ressent le monde, réel ou divagué, de tout autre manière. D'autant plus que son patron a la surprenante manie de lui répéter dorénavant et à tout bout de champ : « Tu n'es pas n'importe qui. » Et comment ne pas finir par le croire, se mettre dans la peau du neuf secouant la collante poussière du vieux ?
Celui qui avait fait la pluie (de sang) et le mauvais temps pendant un quart de siècle et avait transformé tous les Guinéens “en pince-boeufs” n'est-il pas mort et presque enterré ? L'horizon ne vient-il pas de s'ouvrir en grand comme une frontière arrachée — que Camara avait dû autrefois sauter en catastrophe devant les miliciens (les mille-chiens) du PDG ? N'est-ce pas le moment opportun sinon rêvé de surseoir à une existence de zéro, à l'infini ? Tout semble facilité : les femmes blanches tournent (dans toutes les positions) autour de son sexe devenu grand, inch'allah ! Son patron le fait associé de son entreprise (qui, c'est vrai, bat de l'aile) et lui distille sa philosophie altruiste. Et même s'il continue à se tromper de bouton, quel qu'il soit, il n'est plus homme à manquer la chance de si près tenue : Camara Fakali Filamoudou (l'auteur, lui, plus acidement modeste, n'octroie que des minuscules à tous les personnages) ressuscite. Il est même interviewé. Un héros moderne, quoi. …
Aussi, lorsque le signe arrive, il ne perd pas son temps à l'interpréter outre mesure. Son cousin, Laye (bien sûr) écrit à Camara : “Tante décédée si possible venir vite”. Se souvenant de la défunte, femme d'affaires, il imagine El Dorado, plie bagage, emmène son gros fils Mori et n'étant plus n'importe qui, se voit débarquer triomphalement, Tartarin, à Conakry. C'est entouré de ses fidèles (coopérants et compatriotes) qu'il prend l'avion, tel l'ayatollah s'embarquant pour l'Iran.
On s'en serait douté, le destin n'est pas si mirifique qu'escompté. Ce n'est pas ce qu'il cherchait (en particulier le trésor) qu'il trouve, et les rodomontades n'y changeront rien. Sans égard pour luimême, Williams Sassine jette son Camara dans la marmite des désillusions et l'en ressort tout calciné, fiévreux d'amertume. Le pays est délabré, sur tous les plans et dans toutes les directions, et dans la ville natale aussi, Kankan- la-Déconvenue. Il n'y a pas (encore ?) place pour un zéro + un héros = un zéhéros, tel que lui en ce bien triste monde- d'avant, pendant et après PDG. Tout reste à faire. “Le voyage dans la misère des miens ne venait que de commencer.” Il ne suffira pas d'une pluie pour laver les visions. Pourtant, un zéhéros a-t-il déjà le droit d'être fatigué ?
Après trois romans de grande tension dramatique, parus entre 1973 et 1979, dont le dernier, Le jeune homme de sable, tragiquement superbe, ce nouveau livre, annonçant d'autres épisodes, marque un tournant : Sassine-autre-manière, à l'évidence. Le style se fait burlesque, caricaturiste sauvage, colère et dérision éparpillent les phrases à la volée sur la page. On peut préférer les romans précédents, on peut souhaiter sinon plus de verve et de salubre férocité, mais en tout cas, Le Zéhéros n'est pas l'oeuvre de n'importe qui! A suivre…

Ghislain Ripault

HomeClick.com Top Brands


[ Home | Etat | Pays | Société | Bibliothèque | IGRD | Search | BlogGuinée ]


Contact :info@webguinee.net
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2013 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.
Fulbright Scholar. Rockefeller Foundation Fellow. Internet Society Pioneer. Smithsonian Research Associate.