webGuinée
Régime d'Autonomie (Loi-Cadre)
Premières années d'Indépendance


B. Ameillon
La Guinée : Bilan d'une Indépendance

Paris, Maspéro, Coll. Cahiers libres, 1964. 205 pages


3. L'opinion publique guinéenne et la communauté.

Le grand dessein africain de la Cinquième République, à mi-chemin des chimères chiffrées des technocrates et des songeries orgueilleuses du Général, ne réussit donc en Guinée qu'à alimenter la propagande des extrémistes.
La fraction de l'opinion publique que représentaient les jeunes et les intellectuels, se déclarait en effet décidée à opter délibérément pour l'indépendance. Assimilant colonialisme et capitalisme, intérêts des élus qui peu à peu s'intègrent dans la bourgeoisie, et communauté, intellectuels et masse révolutionnaire, les Etudiants et Elèves de Guinée appelaient tout à la fois à l'indépendance nationale et à la révolution sociale.
Lors de leur IVè Congrès qu'ils tinrent à Conakry du 20 au 24 juillet 1958, dans la salle du cinéma Vox, décorée pour l'occasion de trois banderoles en calicot résumant leur programme 1, ils exposèrent en termes souvent très vifs et qui entrainaient l'enthousiasme d'un auditoire de quelques milliers de personnes, leur hostilité à toute solution autre que la libération. L'intervention du Président des Etudiants d'Afrique Noire en France et Président du Congrès, Ly Thidiané Baidi, donne le ton. Sa péroraison en témoigne:

Considérant que l'avènement de de Gaulle au pouvoir a été imposé par les réactionnaires, considérant qu'il est l'émanation d'un pouvoir fort et qu'il cherche la restauration de l'empire, considérant qu'avec son gouvernement s'intensifie la guerre en Algérie, le Congrès dénonce toute manoeuvre subversive et décide de mettre sur pieds un comité de défense des libertés démocratiques et se déclare contre le référendum et la réforme de la constitution.

Dans les jours qui suivirent ce congrès, les étudiants tinrent des conférences publiques pour défendre l'lndépendance. C'est ainsi que le 31 juillet 1958, à la Maison des Jeunes et de la Culture de Conakry, le Président des Etudiants reprenait les mêmes thèmes devant plusieurs centaines de personnes, traitant de l'Afrique Noire face à l'impérialisme, et du gouvernement de Gaulle face à l'indépendance :

Nous constatons que le gouvernement de de Gaulle est formé par des hommes qu'il a choisis lui-même et qui possèdent des actions dans diverses sociétes et industries tant en France qu'en A.O.F. Pensez-vous que ces hommes-là feront quelque chose contre les impérialistes dont ils font partie ? Pensez-vous qu'ils vont porter atteinte à leurs propres intéréts ; certes il y a des Africains dans ce gouvernement... et si Senghor a refusé d'y participer, c'est parce que son parti lui a imposé son veto, prévoyant une existence précaire à ce gouvernement. Commenf voulez-vous que les trusts qui profitent honteusement de nous, puissent faire quelque chose pour notre bien-être.

Au même moment, les leaders guinéens du P.R.A., dépourvus depuis la révolte de mai 1958 de tout tremplin électoral, s'étaient lancés dans la campagne en faveur du "Non", position uniquement démagogique qui, visait à se faire passer pour au moins aussi progressistes que le P.D.G.
Dans ce pays par conséquent où pas une seule voix africaine ayant quelque audience ne défendait la Communauté, où par contre existait un fort courant d'opinion en faveur de l'Indépendance, le chantage ne pouvait pas jouer.

1. 35 morts, 150 blessés. Honte aux criminels qui continuent de troquer le sang du peuple africain contre des joujoux et des sucettes (Voir Nature et hétérogénéité de la classe dirigeante guinéenne).
2. Pour l'unité des Jeunes Travailleurs et des Etudiants.
Contre leur Communauté Franco Africaine.
Pour une Communauté Africaine.


[ Home | Etat | Pays | Société | Bibliothèque | IGRD | Search | BlogGuinée ]


Contact :info@webguinee.net
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2013 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.
Fulbright Scholar. Rockefeller Foundation Fellow. Internet Society Pioneer. Smithsonian Research Associate.