webGuinee Bibliotheque logo

Loading

Du même auteur

arc-en-ciel-sur-afrique160

gouverneur-du-territoire160

homme-troupeau-du-sahel160

recit-du-cirque160

voile-tenebreux160

J.P. Goursaud & A. Bah
Une oeuvre, un auteur.
Le Cercle des tropiques de Mohamed Alioum Fantouré.
Etude critique

Paris : Nathan, 1987. 97 pages


Previous Home Next

Eléments biographiques

Mohamed Alioum Fantouré est le pseudonyme d'un écrivain guinéen né le 27 octobre 1938 à Forecariah, en Guinée maritime ou Basse-Guinée. Cet homme « prématurément blanchi », dit-on, à cause de la situation hors-de-pair de son pays depuis le 28 septembre 1958, entoure sa vie d'une grande discrétion, et les renseignements dont nous disposons sont peu nombreux.

L'enfance

Il la passe à Forecariah, puis à Conakry. C'est un authentique fils de la Basse-Côte et on en retrouve de nombreux indices dans son oeuvre. Située à cent cinquante kilomètres au nord-est de Conakry, c'est une région essentiellement agricole. Elle est le « résumé de l'économie » guinéenne, disent les spécialistes. Elle recèle d'immenses possibilités agricoles, minières et énergétiques.
Elle est montagneuse et traversée par deux grands fleuves, le Konkouré notamment.
La famille de Fantouré possédait dans cette région des plantations (bananes et ananas) et avait une boutique à Conakry. Le père était donc un homme aisé pour l'époque. Il mit un point d'honneur à voir son fils instruit et l'envoya poursuivre des études en Europe.

L'adolescence et l'âge adulte

Il travaille alors comme économiste dans différents organismes de coopération internationale, notamment au sein de la Communauté économique européenne à Bruxelles. Il est actuellerruent expert à l'ONUDI, à Vienne, chargé des problèmes de développement industriel.

L'oeuvre de Fantouré

Les premières publications d'Alioum Fantouré sont d'ordre professionnel :

Son oeuvre romanesque commence en 1972 et se poursuit de nos jours :

L'oeuvre forme une unité :

On retrouve donc partout la même attention portée à la colonisation et aux héros africains qui en sont sortis pour devenir les hommes politiques de l'indépendance.

Contexte historique et littéraire

Le contexte guinéen

En 1958, les intellectuels ont participé au mouvement d'enthousiasme qui accompagnait une indépendance signifiant pour eux réconciliation nationale et fin des divisions tribales et politiques. Au nom de la « dignité retrouvée », il fallait s'unir pour « lutter contre l'impérialisme » et « consolider l'indépendance politique ».
On redécouvre les valeurs du passé, et la vie littéraire est riche. Camara Laye — qui a publié cinq ans auparavant son premier roman, L'Enfant noir — anime une chronique historique sur les ondes de Radio-Conakry, devenue plus tard « la Voix de la Révolution » : il évoque les grandes figures du passé, Soundjata et Samory.
En 1958, Keita Fodeba publie ses Poèmes africains ; en 1960, Djibril Tamsir Niane fait paraître Soundjata ou l'Épopée mandingue. Mais cette courte fièvre passe.
A partir de 1961, une ère nouvelle s'installe avec le despotisme.
Dès lors, les Guinéens qui le peuvent s'exilent et on assiste à la naissance d'une nouvelle littérature : les auteurs guinéens changent de registre comme Camara Laye dans Dramouss (1966), une nouvelle génération d'écrivains naît, illustrée par Alioum Fantouré avec Le Cercle des Tropiques (1972) ou Tierno Monemembo avec Les Crapauds-Brousse.
L'unité thématique du roman guinéen devient alors le témoignage sur la situation guinéenne.

Le contexte africain

Mais Le Cercle des Tropiques s'inscrit plus généralement dans tout un mouvement romanesque de l'après-indépendance que Jacques Chevrier appelle « les romans de la désespérance », avec des oeuvres comme Perpétue ou l'Habitude du malheur de Mongo Beti, Le Devoir de violence de Yambo Ouologuem, et, plus près de nous, La Vie et demie de Sony Labou Tansi ou Le Pleurer rire de Henri Lopès (1982).
Ce « sont autant de regards incisifs jetés sur un univers de cauchemar qui donne au lecteur le sentiment d'être en présence de sociétés complètement décentrées » (in Introduction de la Littérature nègre).


         Facebook logo    Twitter logo     LinkedIn Logo

[ Home | BlogGuinée ]


Contact : info@webguinee.net
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2015 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.
Fulbright Scholar. Rockefeller Foundation Fellow. Internet Society Pioneer. Smithsonian Research Associate.