Une erreur du CNDD sur Cellou Dalen Diallo ?

La descente musclée CNDD au domicile de Cellou Dalein Diallo serait-elle le résultat d’une erreur ?

Capitaine Abdoulaye Aidor Bah
Capitaine Abdoulaye Aidor Bah, mort en 2012, au grade de Colonel

Le capitaine Aïdor Bah, chef de file du groupe de militaires qui, le 1er janvier, a investi le domicile de l’ex-premier ministre, aujourd’hui leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), est à l’origine de la première fausse note depuis le coup d’État du 23 décembre.

Interrogé par le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), le capitaine a allégué une confusion, estimant avoir pris la demeure de Cellou pour celle — mitoyenne — d’une femme qui serait impliquée dans un trafic d’armes et dans l’infiltration de mercenaires en Guinée à partir de la Sierra Leone et du Liberia.

Visite du Premier ministre Komara Kabine chez Cellou Dalen, Conakry, janvier 2009
Visite du Premier ministre Komara Kabine chez Cellou Dalen, Conakry, janvier 2009

Après cette audition, le CNDD a décidé de lui infliger une sanction qui devrait être « exemplaire ». L’incident a en effet alarmé nombre de chefs d’État de la sous-région, qui ont appelé Moussa Dadis Camara, le chef de la junte, pour lui exprimer leurs préoccupations.
Le 2 janvier, quatre représentants du CNDD se sont rendus au domicile de Cellou Dalein Diallo pour présenter les excuses officielles du nouvel homme fort du pays.

Moins de deux heures après la visite de la délégation, c’est le nouveau chef du gouvernement en personne, Kabiné Komara, qui s’est déplacé au domicile du leader de l’UFDG pour lui exprimer sa sympathie et ses regrets.

Jeune Afrique
n° 2504 – 4-10 janvier 2009

Note sur la duplicité du CNDD

Contrairement à sa promesse de punir l’officier, le CNDD éleva Aidor Bah au grade de Lieutenant-Colonel et Commandant du BATA. — Tierno S. Bah

Pour la première fois dépuis sa création le Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) a été institué en Régiment spécial. Un acte du pouvoir central pour reconfigurer cet outil militaire stratégique.

Dirigé ces derniers temps par l’actuel Ministre de la Défense le Général Sékouba Konaté alias “El Tigre”, le Bata est désormais sous la direction de Abdoulaye Aidor  Bah. Ce dernier a d’ailleurs été élevé vendredi au grade de lieutenant-colonel (il était Commandant), avant d’être confirmé, dans la même suite, Commandant du BATA érigé cette fois-ci en Régiment.

Pour de nombreuses personnes dont le Lieutenant-Colonel Aidor lui-même, cette marque de confiance du Président du CNDD est une grande marque de confiance  qui est aussi un appel à la responsabilisation et au travail.

Aidor devra discipliner tous les jeunes soldats dont certains se livrent à des actes de braquages nocturnes, car nul n’ignore plus qu’à Conakry la plupart des Grands Bandits, ceux qui détiennent des armes de guerre, sont des militaires.

Amadou M’boné Diallo
14 février 2009